Logo ENAP
Connexion

12 févr. 2017 De nombreux officiels participent au lancement du PIFED à Djibouti

La cérémonie de lancement du Programme international francophone en évaluation du développement (PIFED) a eu lieu aujourd'hui, dimanche 12 février 2017 à l'Institut des Études Diplomatiques de Djibouti. Cette cérémonie, présidée par le Ministre Djiboutien des Affaires Étrangères et de la Coopération Internationale porte-parole du Gouvernement, Monsieur Mahmoud Ali Youssouf, a vu la participation de l'ambassadeur de l'Union Européenne Adam Kulach, du Directeur des affaires Internationales de l'ENAP, Monsieur Simon Chabot, du Secrétaire Exécutif de la réforme administrative, des secrétaires généraux et des bénéficiaires de la formation au nombre de 62 venant des différents ministères.

Dans son intervention le ministre, tout en rappelant le partenariat historique qui lie l’ENAP du Québec à Djibouti en général et à l’institut des Études Diplomatiques du MAECI en particulier, a formé les vœux que cette formation permette aux bénéficiaires de renforcer leurs capacités en matière de suivi et évaluation. Il les a par ailleurs exhorté de la suivre avec sérieux et ponctualité.

De son coté, le Directeur des affaires internationales de l’ENAP a remercié le Ministre pour avoir parrainé le lancement de ce séminaire malgré son agenda chargé. Cela démontre, a t-il, poursuivi, l’intérêt accordé par le Gouvernement à la formation des cadres djiboutiens avant de se réjouir de la confiance accordée à son institution pour dispenser ladite formation.

Prenant la parole à son tour le Directeur de l’Institut des Études Diplomatiques a souligné le double avantage que constitue la délocalisation de la formation de l’ENAP à Djibouti notamment la réduction du coût budgétaire et la formation d’un plus grand nombre des cadres avec la même qualité des formations dont ils auraient bénéficié à l’étranger.

Il y a lieu de noter que le PIFED s'adresse à une clientèle de professionnels de l'évaluation provenant, à titre d'exemple, d'administrations publiques, de banques de développement, d'organismes bilatéraux et de sociétés privées spécialisées dans l'évaluation du développement. Le programme est aussi ouvert aux cadres, aux gestionnaires et aux professionnels agissant aux divers paliers gouvernementaux ou au sein d'Organisations internationales concernées par l'évaluation de la performance de leurs interventions.