Logo ENAP
Connexion

11 janv. 2019 Deux missions d'envergures à Djibouti pour la DAI

Responsables djiboutiens du projet entourés de participants et de l'équipe de l'ENAP
La Direction des affaires internationales (DAI) accompagne, depuis de nombreuses années déjà, les plus hautes autorités de Djibouti dans leurs efforts de réforme et de modernisation de l'administration publique. C'est dans le contexte de cet accompagnement que deux missions se sont déroulées en octobre et en novembre dernier.

Dans un premier temps, du 28 octobre au 8 novembre, une première mission consistait à accompagner le Secrétariat d’État chargé des Affaires Sociales (SEAS) en vue de l’implantation de Guichet unique des services sociaux. L’objectif principal de la mission visait à déterminer la faisabilité du projet et, le cas échéant, de proposer un modèle de développement pour ce guichet unique ainsi qu’un plan de travail afférent. Plus spécifiquement, l'accompagnement de la DAI concernait acteurs stratégiques associés au projet :

• contribuer à les identifier;
• former un comité restreint de mise en place;
• définir le rôle et les responsabilités des partenaires déjà engagés dans les réformes de l'État, du chargé de projet djiboutien ainsi que des experts de la DAI.

L’accompagnement concernait aussi la définition du projet et des services offerts :

• définir le concept de guichet unique social et ses objectifs;
• identifier les institutions associées à la prestation de services;
• préciser les services offerts par les différents intervenants et comment ils s’articulent les uns par rapport aux autres;
• déterminer le rôle des intervenants dans l'offre de services offerts.

La deuxième mission, du 11 au 22 novembre, consistait à accompagner le Secrétariat exécutif chargé de la réforme administrative (SECRA) dans l’implantation d’une Déclaration de services aux citoyens (DSC) dans 11 ministères de la République de Djibouti. Dans ce cadre, la mission comportait trois objectifs principaux :

• élaborer, dans les ministères qui n’en comptent pas et dans certains organismes publics qui offrent des services aux citoyens, une première DSC s’articulant autour d’un diagnostic de l’état des services actuellement offerts ;
• cibler et faire approuver des mesures d’amélioration des services visant notamment les processus de travail et l’accueil de la clientèle ;
• procéder au lancement officiel des DSC et à l’annonce de la mise en œuvre des mesures d’amélioration des services afférentes.

Dans le cadre de ces deux missions, il est important de souligner l’excellence de la collaboration des autorités ce qui permet d’ores et déjà d’envisager des suites à celles-ci et surtout une réelle amélioration des services à la population de Djibouti.